Bilan créatif 2020 (et nouvelles envies)

J’ai toujours aimé ces articles de début d’année où chacun dresse le bilan de son année couture, où l’on revoit avec plaisir le chemin parcouru, les projets que l’on a adorés et que l’on porte au quotidien, ceux qui nous ont fait progresser et dont on est fiers et ceux, parfois, qui n’ont pas trouvé leur juste place pour une erreur de style ou d’association patron-tissu. J’avais donc très envie de me prêter au jeu à mon tour et de vous présenter mon bilan de l’année 2020 et mes envies et objectifs pour l’année à venir.

Mon bilan couture 2020

Cette année, j’ai continué à composer ma garde-robe cousue main en l’augmentant de nouvelles pièces et en apprenant de nouvelles techniques. Je suis contente de l’avoir étoffée aussi bien en robes et en blouses (mes projets préférés) mais aussi avec de nombreux basiques, et de m’être enfin lancée dans la couture de la lingerie et de maillot de bain.

En 2020, j’ai donc cousu :

  • 4 t-shirts à manches courtes, 3 t-shirts à manches longues, 1 sweat et 1 body
  • 3 tops, 3 blouses et 1 chemise
  • 6 robes
  • 2 jupes, 1 short et 2 pantalons
  • 1 veste
  • 3 soutien-gorges et 5 culottes
  • 2 maillots de bain
  • 1 tenue de sport
  • 2 pantalons de pyjama

Les robes

C’est la pièce que j’ai le plus cousue cette année et c’est aussi celle que je porte le plus en été. D’ailleurs, la quasi totalité de mes robes cousues cette année sont des robes de printemps et d’été et j’ai beaucoup usé des patrons de robes à personnaliser de Charlotte Auzou. En effet, quatre de mes robes sont des modèles issus des patrons à mixer de cette créatrice que j’aime beaucoup. Je trouve les modèles saillants car parfaitement ajustés avec leur choix de stature et de bonnet qui permettent de s’adapter facilement à différentes morphologies, et le développement constant de nouvelles options de hauts, bas et manches permet de varier les formes à loisirs ! J’ai également réalisé la robe Wild Roses de Mimoi patterns qui était un beau projet technique et que j’ai adorée porter cet été.

Malgré toutes ces robes d’été, je n’en ai que peu pour l’hiver et la seule que j’ai cousue l’hiver dernier était la robe Arlette dont j’avais un peu rallongé les manches pour en faire une robe plus hivernale. J’aime beaucoup la coupe et le petit air rétro de cette robe ! Cet hiver je compte donc bien me rattraper en cousant quelques robes dans les prochaines semaines, dont une robe-chemise et une nouvelle déclinaison des patrons à mixer de Charlotte Auzou.

Les tops et blouses

Cette année j’ai ralenti la couture de blouses et de chemises car j’en avais réalisées beaucoup l’année précédente que je porte toujours au quotidien. Je me suis donc contentée de quelques modèles pour lesquels j’avais un vrai coup de coeur comme le joli cache-coeur Alma, d’une blouse basique qui passe avec tout (le modèle du livre Dressed) et d’une chemise Azur que j’ai aimée personnaliser avec la pose d’un galon en dentelle sur le col et les poignets. Je viens aussi de terminer une jolie blouse Léonie de Mimoi patterns que je vous présente bientôt !

L’été j’aime aussi beaucoup porter des tops, j’ai donc continué à agrandir ma collection de top Ségur (l’un de mes patrons préférés) et j’ai cousu le délicat top Dream dont j’adore l’encolure carrée et le jeu de plis sur l’avant.

Basiques et intemporels

Quand j’ai débuté la couture, je trouvais bien plus tentant et motivant de me coudre de jolies blouses travaillées ou des robes dans des tissus à motifs que de simples t-shirts. Après avoir rempli ma garde-robe de pièces à motifs pendant plusieurs mois, le manque de bons basiques a commencé à se faire sentir et j’ai décidé de compléter ma garde-robe avec ces essentiels qui s’accordent avec tout.

Loin d’être aussi rébarbative qu’il n’y paraît, la couture de basiques peut se révéler très agréable quand on prend le soin de se tourner vers de jolies matières et de travailler quelques détails en variant les coupes et les formes. J’ai cousu une marinière au printemps, trois t-shirts en jersey de lin cet été puis deux tops à manches longues Ludmilla de Maison Fauve au début de l’hiver qui sont tous devenus de vrais basiques. Ces pièces sont clairement celles que je porte le plus et je trouve cela très agréable d’avoir d’aussi beaux basiques que de jolies blouses dans son dressing.

Les bas

Quelques jupes (la jupe Peach de Joli Lab et la jupe Mars de Charlotte Auzou), mon premier short (Loungy de Pretty Mercerie) et deux pantalons sont venus rejoindre mon dressing cette année.

Si la couture d’un pantalon peut faire peur, une fois passée l’étape de la fermeture éclair plusieurs fois, cela devient plus évident. Mais l »appréhension de cette pièce vient aussi souvent de l’ajustement du pantalon : on sait très bien que l’on peut passer des heures avant de trouver le modèle idéal en magasin alors coudre le pantalon parfait peut parfois paraître ambitieux. De mon côté, je me suis tournée vers un modèle que j’avais déjà cousu précédemment et qui m’allait : le pantalon Gaston de République du Chiffon. Et comme dans le prêt-porter, quand on fait confiance à une marque, on a tendance à y revenir plus facilement, je me suis lancée dans le jean Brad de la même marque qui a su tenir toutes ses promesses.

Si la couture d’un pantalon reste toujours un challenge, la réussite de ces deux modèles me donne envie de coudre plus souvent des pantalons !

Les vestes

Je n’ai cousu qu’une veste cette année car j’avais déjà cousu manteaux, trench et veste en suédine l’année précédente. La seule veste réalisée cette année a été cependant un nouveau défi pour moi puisqu’il s’agissait d’une veste de tailleur, le modèle Françoise de République du Chiffon, avec la réalisation de mon premier col tailleur. Je n’ai jamais pris le temps de partager cette réalisation ni sur le blog ni sur mon compte Instagram mais c’est un modèle que j’aime énormément et que j’ai beaucoup porté à la mi-saison. Je compte bien en coudre une nouvelle version en lin pour le printemps-été et ce sera alors l’occasion de vous partager ce superbe patron plus en détails.

Lingerie et maillot de bain

Au début de l’année, je m’étais fixée comme objectif de me lancer dans la couture lingerie et maillot de bain, deux challenges que j’avais envie de réaliser pour cette nouvelle année.

Ayant reçu un kit lingerie en cadeau avec tout le matériel compris (fournitures et patron), je me suis donc lancée dans mon premier ensemble en début d’année et j’ai particulièrement aimé découvrir de nouvelles matières et des techniques spécifiques à la couture de la lingerie. Cette première expérience m’a tellement plu que j’ai poursuivi sur la couture du modèle de soutien-gorge Bohème que je vous conseille vivement si la couture lingerie vous intéresse. Ce patron propose de nombreuses variantes toutes plus jolies les unes que les autres et il est parfaitement expliqué, nous guidant pas à pas dans chaque étape de montage avec des indications précises et des schémas à l’appui. J’ai cousu deux variantes du modèle et j’en suis ravie.

Pour les bas, j’ai cousu des culottes Plume de la même marque et deux tangas Yipa de Fitiyoo d’où proviennent d’ailleurs mes dentelles et élastiques pour tous ces modèles. Pour cette nouvelle année, j’aimerais passer l’étape supérieure et coudre mon premier soutien-gorge à armatures.

Côté maillot de bain, j’ai débuté avec un cours Artesane pour ma première version une pièce puis j’ai craqué sur le kit du maillot deux pièces Normandy lancé cet été par Artesane. Si ma première réalisation m’a permis de me familiariser avec le lycra et la pose de laminette, c’est avec le maillot Normandy que j’ai le plus progressé tant les techniques et finitions proposées sont parfaites. Je ne l’ai malheureusement pas pris en photo mais je serai heureuse de le retrouver l’été prochain !

Débuts d’une nouvelle pratique : le tricot

Autre objectif de l’année, j’avais depuis longtemps envie de me remettre au tricot et de compléter ma garde-robe cousue main par quelques pulls et gilets tricotés. J’ai donc sauté le pas cet été en réalisant mon premier projet en aiguilles circulaires. Je connaissais déjà les bases du tricot car je tricotais quand j’étais enfant avec ma maman mais je n’avais plus touché aux aiguilles depuis un moment et j’ai voulu m’y remettre en me tournant vers le tricot circulaire. Depuis cet été, j’ai donc tricoté trois modèles de la créatrice Along avec Anna, deux gilets (Margot et Blossom) et un pull, et je suis en train de terminer mon premier châle.

J’ai vraiment pris goût à cette nouvelle pratique que je trouve parfaitement complémentaire à la couture. Le tricot peut se prendre pour quelques minutes ou plusieurs heures et c’est ce qui me plaît dans cette activité. J’ai donc pris le rythme de tricoter principalement les soirs en semaine, et le week-end j’alterne des grandes sessions de couture et des temps de tricot selon ma motivation.

Mes nouvelles envies pour 2021

En 2020, j’ai donc continué à étoffer ma garde-robe cousue main en la complétant de basiques, de quelques pièces de lingerie et de maillots de bain mais aussi de mes premiers tricots. Aujourd’hui je m’habille presque exclusivement de vêtements faits main à l’exception de quelques pulls, jeans et sous-vêtements et je compte bien poursuivre dans cette direction pour cette nouvelle année.

Avec la couture de basiques, j’ai pris conscience de mon envie de construire une garde-robe durable et intemporelle et de privilégier les belles matières. Il y aura donc à nouveau des essentiels cousus main en 2021, parmi les blouses et robes plus mode que j’affectionne aussi beaucoup.

Côté tissu, j’ai commencé à faire plus attention à mes choix de matières en essayant autant que possible de réduire l’utilisation de polyester. Mis à part mes dentelles lingerie et le lycra de mes maillots de bain, je n’ai plus cousu de tissus en 100% polyester et j’essaie toujours de trouver une alternative quand elle est possible. Je suis une grande consommatrice de viscose car j’adore sa fluidité et la variété des motifs proposés mais cette année j’ai essayé de plus en plus de me tourner vers le tencel, belle alternative écologique à la viscose. J’aimerais faire encore plus d’efforts cette année et utiliser plus de tissus responsables et bio car c’est une question qui me tient à coeur.

Ayant débuté récemment le tricot, je suis encore en pleine phase de découverte et je ne cesse d’allonger ma liste d’envies en découvrant de nombreux créateurs de modèles, des teinturiers de laine à la main et des comptes inspirants autour du tricot. En 2021 je compte donc enrichir mon dressing de pulls et de gilets faits main. J’aimerais aussi m’initier à la technique du tricot continental car je tricote toujours avec mon fil à droite, comme on me l’avait appris petite. Il y aura donc de plus en plus de tricot par ici, aux côtés de la couture.

En 2021, je poursuis donc sur ma lancée avec l’envie de continuer à partager mes créations, et je vous souhaite à tous une belle année créative.

Un commentaire pour “Bilan créatif 2020 (et nouvelles envies)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut