Mon jean Brad pour le printemps

Pour ce printemps, j’ai eu envie de coudre un nouveau jean, un modèle qui soit à la fois simple et confortable. Et, dès la sortie de la nouvelle collection de République du Chiffon, j’ai jeté mon dévolu sur Brad, leur premier modèle de jean, sachant d’avance qu’il s’agirait d’une valeur sûre.

Le jean Brad a une coupe mom très à la mode actuellement et dont on a vu de nombreuses versions fleurir ces derniers temps, mais ce qui m’a de suite attirée était l’annonce de sa taille mi-haute (juste en dessous du nombril) et sa ligne de jambe plus ajustée. Ayant déjà cousu deux modèles de pantalons chez République du Chiffon – les modèles Emile et Gaston – et étant convaincue de leur forme et de leur rendu sur moi, je me suis donc lancée dans ce modèle les yeux fermés.

Côté tissu, après avoir prospecté sur les différentes merceries en ligne proposant des denims, je me suis tournée vers l’une de mes valeurs sûres : les nouveaux denims récemment sortis chez Pretty mercerie. J’ai opté pour le denim bleu navy, à l’épaisseur moyenne (320 g/m2) et qui contient de l’élasthanne lui donnant vraiment une belle élasticité. Du fait de l’élasticité du tissu, j’ai choisi de coudre Brad en 40, soit une taille en dessous de celle préconisée dans le tableau des tailles. J’avais déjà cousu mes deux autres pantalons RdC dans cette taille et je savais qu’elle me conviendrait normalement assez bien. Je n’ai donc pas fait de toile mais, pour vérifier le fit des jambes, je les ai bâties à longs points avant le montage de la ceinture pour un premier essayage qui a été concluant.

La réalisation du modèle s’est très bien déroulée, la couture d’un jean n’étant finalement pas si compliquée, mais plutôt longue – du fait des nombreuses coutures surpiquées et des changement de fils en conséquence – et minutieuse – du fait notamment de ces lignes parallèles de surpiqûres. Le patron est très bien expliqué et rien ne me semble insurmontable dans ce modèle. Je n’avais jamais réalisé de braguette à boutons et j’ai trouvé le montage très astucieux et détaillé, les finitions intérieures sous la braguette sont très propres, sans aucun bord brut apparent. Pour les surpiqûres, j’ai utilisé un fil de couture classique de couleur brun clair en allongeant mon point à 3.5. J’ai également renforcé certaines surpiqûres avec un point zigzag fin en haut des poches arrières et au niveau des côtés. Enfin, j’ai voulu ajouter une ligne de surpiqûre tout le long de l’intérieur des jambes, j’ai donc commencé par assembler les jambes par l’intérieur, fait ma ligne de surpiqûre, puis assemblé les jambes par les côtés extérieurs (inversant ainsi les étapes de la gamme de montage, qui ne prévoit pas de surpiqûre ici). Mis à part ces quelques détails, je n’ai fait aucune autre modification.

Le modèle tombe bien, les jambes restent un peu larges pour un esprit décontracté et l’importante élasticité du denim lui apporte un confort maximum. C’est exactement le type de jean que j’aime porter l’été et dans lequel on se sent à l’aise toute la journée.

Il ne me reste maintenant plus qu’à porter mon jean tout l’été et lui donner cette petite patine d’usure qui lui ajoutera tout son charme.

Un commentaire pour “Mon jean Brad pour le printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut