Le joli cache-coeur Alma

Si, au départ, je ne pensais pas forcément écrire un article sur ce modèle, sa réalisation et sa coupe m’ont tellement plu que j’ai finalement eu envie de vous parler plus en détails de ce joli patron.

Alma est une blouse cache-coeur sortie chez Cozy Little World patterns cette année, qui m’a attirée dès le début. Depuis la fin de l’été, j’avais très envie d’un top cache-coeur et j’en avais d’ailleurs repéré un en magasin alors, quand ce patron est sorti, je n’ai pas hésité longtemps avant de craquer. Le patron comporte pas moins de 6 versions de manches : des manches papillons ou froncées, en différentes longueurs et terminées par un simple ourlet, un bracelet de manche ou un élastique. La créatrice a même ajouté récemment un tuto pour allonger Alma en robe, en trois longueurs différentes… De quoi décliner ce patron en une infinité de variations !

Pour ma première réalisation, j’ai décidé de partir sur une version simple : la blouse aux manches courtes à tête froncée, finies par un ourlet. Côté tissu, j’ai craqué pour la jolie viscose Dune Smokey d’Atelier Brunette qui me plaisait depuis un moment. J’avais déjà cousu ce tissu en coloris Night et j’avais très envie de le coudre à nouveau dans ce beau vert Smokey, sachant en plus que cette viscose était assez stable et plus facile à travailler que d’autres tissus de la marque.

Pour la couture de la blouse, en plus du livret d’explications, la créatrice propose une vidéo d’accompagnement sur sa chaîne Youtube qui explique le montage des différentes versions. Et même lorsque l’on a l’habitude de coudre un peu, je trouve cela toujours intéressant de regarder ces vidéos pour découvrir toutes les techniques et astuces des créatrices. Dans cette vidéo, j’ai notamment découvert une technique assez magique pour résorber l’embu sur une ligne d’épaule ou une tête de manche : il s’agit de piquer une ligne de couture sur la partie à résorber en retenant son tissu derrière le pied de biche, ce qui a pour effet de resserrer le tissu sur lui-même et donc de diminuer son ampleur. Je ne sais pas si je suis très claire et cela sera sûrement plus parlant en vidéo, je vous invite donc vraiment à aller la regarder pour découvrir cette technique que j’ai immédiatement mise en pratique et adorée ! Je crois que c’est une des parties de la couture que j’aime le plus : continuer d’apprendre de nouvelles techniques, des petits plus qui facilitent la vie aux points plus complexes qui révèlent les secrets d’un modèle.

J’ai aussi beaucoup aimé l’utilisation des coutures mortes que l’on pique le long de l’encolure cache-coeur dès le début pour éviter que le tissu ne se détende et que l’encolure ne baille. Cette technique, déjà conseillée par la créatrice dans sa vidéo sur le top Ségur, remplace tout simplement la pose d’un ruban droit-fil thermocollant qui peut avoir tendance à rigidifier le tissu. C’est une technique que l’on peut facilement appliquer aux différentes encolures et parfois même aux emmanchures, si notre tissu a tendance à beaucoup se déformer. L’encolure est ensuite terminée par la pose d’un biais que l’on fabrique soi-même et qui permet ainsi d’utiliser les chutes de tissu. Il y a par contre une toute petite erreur à ce niveau-là dans le patron (qui devrait bientôt être corrigée) : il faut découper la pièce « biais » 5 fois dans le tissu et non pas 4, comme cela est indiqué. Enfin, j’ai cousu le modèle en taille 38 (je me suis fiée uniquement à mon tour de poitrine) et j’ai diminué la hauteur du buste en enlevant 1,5 cm au-dessus de la ligne de taille sur les pièces devants et dos car la stature du patron est de 1,70 m et je mesure 1,63 m. Ça n’était finalement peut-être pas nécessaire car la blouse n’est pas trop longue et tombe bien sur le haut des hanches.

Ce sont toutes ces techniques et jolies finitions qui m’ont fait aimer la couture de ce modèle que j’ai réalisé facilement en une journée. Alma tombe parfaitement : j’aime son décolleté cache-coeur très féminin qui tombe juste comme il faut, sa légère aisance qui permet de faire blouser le haut au-dessus de la ceinture et ses petites manches froncées qui lui apportent un côté romantique. Alma est un vrai coup de coeur que je compte bien décliner dans d’autres versions au fil des saisons, et pourquoi pas en petite robe des fêtes pour la fin de l’année…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut