Copenhague, mon gilet basique idéal

Je reviens après un long temps d’absence avec un article tricot et un modèle dont j’avais envie depuis longtemps : le cardigan Copenhague de Petite Knit. Créatrice tricot d’origine danoise, Petite Knit est devenue incontournable dans le monde du tricot indépendant. Ses modèles sont à la fois simples et féminins, intemporels et réconfortants, de vraies belles coupes dans lesquelles on a envie de se blottir. Si tous ses modèles ne me correspondent pas forcément, j’aime l’élégance simple de la Cumulus blouse, l’indémodable gilet long No frills ou les réconfortants gilets douillets Sunday cardigan et Novice cardigan.

Le cardigan Copenhague

Pour mon premier modèle chez Petite Knit, je me suis tournée vers un autre de ses basiques, le cardigan Copenhague. Gilet court (arrivant au niveau des hanches), plutôt ajusté et comportant de petites poches tricotées à même le corps, ce gilet était vraiment l’idée que je me faisais du basique à mixer avec un grand nombre de tenues.

J’ai longtemps hésité à tricoter les poches car j’avais peur qu’elles ajoutent une épaisseur importante au niveau de la taille, là où on n’en a pas forcément envie ou besoin. Je me suis finalement laissée tenter par ce détail et je ne le regrette absolument pas. En effet, une fois le tricot bloqué, elles se sont parfaitement plaquées sur l’intérieur du gilet et sont uniquement maintenues par un petit point discret aux angles inférieurs. Plus décoratives que véritablement fonctionnelles, je trouve qu’elles apportent un petit plus à ce modèle épuré.

Les laines Isager

Si la coupe du gilet me plaisait depuis longtemps, j’aimais aussi particulièrement la couleur présentée sur le modèle, un beau gris anthracite légèrement chiné. Sans grande originalité, je suis donc partie sur la même laine et le même coloris que ceux utilisés par la créatrice, les laines Isager que j’ai achetées sur le site de Lili comme tout.

Le gilet se tricote à l’aide de deux brins : un fil d’Alpaga 2, un mélange alpaga-mohair d’épaisseur Light fingering, et un fil de Mohair-Soie. Lorsque je les ai reçues, j’ai au départ été un peu surprise des couleurs : l’alpaga était d’un gris chiné presque un peu brut et le mohair, d’un gris uni plus sombre, semblait tirer très légèrement vers une teinte bleutée. En les tricotant, le mélange est devenu superbe et le mohair-soie s’est révélé d’une douceur incroyable. Au blocage, la laine s’est assouplie donnant un très joli drapé au gilet. Je suis donc vraiment contente du résultat.

Les points techniques du tricot

Le Copenhague cardigan se tricote de haut en bas et comporte des manches raglans. Il s’agit d’un modèle assez facile à réaliser auquel je n’ai apporté aucune modification. Les explications (disponibles en français pour ce modèle) sont relativement simples mais sont peut-être un peu moins détaillées pour certaines étapes par rapport à ce dont j’avais l’habitude chez d’autres créatrices. Il n’en reste pas moins un gilet facile à tricoter.

  • Rangs raccourcis et raglans : après avoir tricoté une fine bande de côte 1/1, l’arrondi de l’encolure est formé par des rangs raccourcis à l’allemande que l’on réalise en parallèle de la mise en place des augmentations raglans pour les manches.
  • Patte de boutonnage : la patte de boutonnage est tricotée en même temps que le corps, elle est tout simplement réalisée grâce à une bande de côtes 1/1 tout le long des demis-devants.
  • Poches : les poches sont directement insérées dans le tricot. Cela signifie qu’à l’emplacement des poches sur le corps, on tricote une longue bande de la largeur de la poche et de la longueur de la poche pliée en deux en laissant en attente le reste du tricot. Puis l’on reprend la suite du corps dans la continuité jusqu’à l’emplacement de la seconde poche où l’on recommence le même procédé. Les côtés des poches seront ensuite fermés à l’aide d’une couture à la main et les angles inférieurs fixés à l’intérieur du gilet par un point discret pour qu’elles ne bougent pas.
  • Boutonnières : l’une des particularités des modèles de Petite Knit est qu’elle réalise les boutonnières tout à la fin, une fois le tricot terminé. Il s’agit en fait tout simplement d’élargir une maille là où l’on souhaite placer une boutonnière et, à l’aide d’une aiguille et d’un fil de mohair, de coudre dans les mailles autour de la boutonnière afin de la maintenir assez large pour pouvoir passer un bouton. Pour coudre mes boutonnières, j’ai réalisé un point perlé pas trop dense et j’aime beaucoup le résultat. Moins élastiques que des boutonnières réalisées avec un jeté au fil du tricot, j’aime cependant beaucoup l’idée de faire les boutonnières à la fin, permettant d’ajuster leur nombre et leur position si l’on a dû adapter la longueur du corps. C’est une technique que je referai sûrement pour d’autres tricots !
  • Finitions : j’ai rabattu le bas du corps avec un rabattage classique par facilité car je n’avais pas très envie de passer du temps sur un rabattage à l’aiguille et que mes bas de pulls ou gilets ne manquent généralement pas d’élasticité à ce niveau-là. En revanche, je rabats toujours mes bas de manches à l’aiguille pour maximiser l’élasticité de cette partie car j’aime pouvoir remonter mes manches et je sais qu’avec un rabattage classique je n’y arrive tout simplement pas. Pour cela, je me sers toujours du même tuto.

En résumé

J’ai tricoté mon Copenhague cardigan en taille M (101 cm), ce qui équivaut à une ampleur positive de +10 cm. Je n’ai réalisé aucune modification sur mon gilet et j’en suis très contente ainsi. J’ai utilisé 4 écheveaux d’Alpaca 2 de Isager coloris « 4S – Dark Grey » (50% alpaga et 50% laine – 50 g / 250 m) et 5 pelotes de Silk Mohair de Isager coloris « 47 – Dark Slate Blue » (70% mohair et 30% soie – 25 g / 212 m), le tout commandé chez Lili comme tout. Il me reste un peu plus de la moitié d’une pelote d’alpaga et d’une pelote de mohair.

Je suis vraiment ravie de ce gilet dont la coupe épurée et la couleur basique me plaisent énormément et que je suis sûre de beaucoup porter. Je ne peux que vous le conseiller si vous souhaitez un bel essentiel à associer facilement à toutes vos tenues ! Et vous, quels sont vos modèles préférés chez Petite Knit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut