Mon châle Plumpy

Je reviens aujourd’hui avec un nouvel article tricot et un projet qui m’a occupée durant toutes les vacances de Noël : le châle Plumpy d’Andrea Mowry. Découvert au début du mois de décembre, j’ai vraiment craqué pour les modèles de châles colorés de cette créatrice et je me suis dit que ça ferait un beau projet de vacances.

Ce nouveau projet était plein de premières fois et m’a permis de me lancer dans le tricot en anglais, d’apprendre le fameux point brioche et de mêler différentes couleurs dans un modèle. J’ai vraiment adoré le tricoter et il me donne envie de commencer une collection de jolis châles tricotés main.

Les laines de La Bien Aimée

Comme la plupart des châles imaginés par Andrea Mowry, ce modèle se tricote avec différentes couleurs qui vont être alternées tout au long du tricot. Pour ce châle, les couleurs sont mêlées deux par deux pour les rangs de brioche bicolore mais aussi pour certaines portions de point mousse qui sont tricotées en alternant les couleurs à chaque rang. Je n’avais jamais tricoté de modèle mêlant plusieurs couleurs, je ne voulais donc pas me tromper sur les associations.

En faisant quelques recherches sur ce châle, je suis rapidement tombée sur les laines de La Bien Aimée qui proposait justement des kits d’écheveaux pour réaliser ce modèle. J’ai découvert à cette occasion les laines teintes à la main de cette créatrice et la richesse de ses coloris. La Bien Aimée propose de beaux unis mais aussi des laines comprenant plusieurs nuances au sein d’un même écheveau souvent mouchetés de quelques touches colorées (les speckles).

J’ai donc opté pour un kit de laines spécialement conçu pour le châle Plumpy, m’assurant ainsi de l’accord des couleurs pour ce modèle. Ce kit comprenait trois écheveaux de fil Merino Sport : deux écheveaux unis (Caramel et Clay – un beige-rose argile) et un écheveau nuancé à speckles (coloris La Belle Epoque, alternant du gris perle et du rose pâle et moucheté de touches de couleurs). J’ai adoré tricoter ces laines et particulièrement le coloris moucheté, observant les speckles ponctuer une maille ici et là et variant au fil du tricot. Ces laines représentent tout de même un certain coût mais les coloris proposés sont si beaux que je pense que je m’accorderai ponctuellement de petits projets cadeaux comme celui-ci avec plaisir.

Tricoter en anglais

Andrea Mowry est une créatrice de patrons de tricot américaine et la plupart de ses modèles sont en anglais (seuls quelques uns de ses patrons ont été traduits en français, disponibles sur sa page Ravelry).

Je crois que j’appréhendais autant de tricoter en anglais que cela me tentait. J’avais lu dans le premier livre de Lise Tailor, Je me mets au tricot, la partie qui concernait le tricot en anglais et Lise précisait que cela venait de manière assez intuitive une fois que l’on avait compris quelques abréviations. L’anglais utilise par exemple deux termes distincts pour tricoter une maille à l’endroit ou à l’envers : tricoter une maille à l’endroit se dit « knit » (et sera abrégé par la lettre K) et tricoter une maille à l’envers se dit « purl » (abrégé en P).

N’étant pas bilingue, j’imaginais devoir traduire mot à mot les instructions du modèle pour les comprendre mais, en prenant le temps de lire le livret d’explications, je me suis rendue compte que les étapes étaient bien détaillées et vraiment claires. La notice comportait également une page de glossaire expliquant précisément chaque abréviation et chaque point employé. Je m’y suis donc référée régulièrement au début, jusqu’à retenir la plupart des éléments, et tout s’est finalement bien déroulé.

Les points techniques

Je n’avais jamais tricoté de châle, ce modèle était donc l’occasion de découvrir un nouveau type de construction.

Le modèle Plumpy est un châle en demi-lune qui débute par l’une des pointes, on commence donc par un petit nombre de mailles que l’on va augmenter régulièrement de chaque côté pour lui donner de plus en plus d’ampleur. En parallèle de ces augmentations, on réalise des diminutions de part et d’autre de la maille centrale, ce qui a pour effet d’incliner les rangs en V le long de la maille centrale. Il n’y a rien de compliqué dans ces étapes et j’ai beaucoup aimé découvrir cette construction qui façonne peu à peu le châle et qui fait toute la magie du tricot.

Le châle alterne entre des parties entièrement réalisée au point mousse et des parties au point brioche bicolore. Ayant découvert ce point récemment et l’observant ici et là dans certains projets, je n’avais pas spécialement d’a priori ni d’appréhension dessus, j’était plutôt intriguée de découvrir comment il fonctionnait. Pour être sûre de bien le comprendre, j’ai bien sûr suivi les explications du modèle mais j’ai également regardé plusieurs tutos vidéos afin de bien visualiser le point car il n’est pas forcément très intuitif au départ.

Le principe de base du point brioche est que chaque rang est tricoté deux fois. Pour chaque rang on alterne une maille tricotée (à l’endroit ou à l’envers) et une maille glissée sur laquelle on réalise un jeté. Au rang suivant, on tricote comme une seule maille la maille qui avait été glissée précédemment et son jeté et on réalise un glissé et un jeté sur la maille tricotée au rang précédent. Cela semble complexe à l’écrit et, au départ, il faut en effet être assez concentré pour réaliser le point brioche mais une fois que l’on a compris le principe, les choses s’enchaînent assez bien. Ce point est un peu long à tricoter mais plutôt ludique : avec ses deux couleurs en alternance, on obtient deux faces de tricot différentes et aussi belles l’une que l’autre. J’ai vraiment pris goût à la réalisation du point brioche qui a rythmé le tricot de manière très agréable.

En résumé…

J’ai tricoté le châle Plumpy d’Andrea Mowry avec les laines du kit Original proposé par La Bien Aimée. Ce kit était composé de 3 écheveaux de laine Merino Sport (325 mètres pour 100 grammes) en 3 coloris : Caramel, La Belle Epoque et Clay. Je l’ai réalisé en 2 semaines et demi. J’ai manqué un peu d’une couleur de laine (le coloris B du modèle / Clay pour moi) car j’ai fini mon écheveau à quatre rangs de la fin, j’ai donc décidé de terminer mon point brioche à une seule couleur en utilisant uniquement le coloris A (La Belle Epoque) et cela ne se voit pas du tout. Cela vient sûrement de ma façon de tricoter car Andrea Mowry précisait dans la notice que le coloris qui était le plus juste pour certaines tricoteuses était le coloris A.

J’ai vraiment adoré tricoter ce châle et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. L’alternance des couleurs mais aussi du point mousse et du point brioche a quelque chose de vraiment ludique et plaisant à tricoter. Plus rapide à réaliser que certains pulls ou gilets, le châle est un joli projet à tricoter qui donne envie d’y revenir régulièrement.

Un commentaire pour “Mon châle Plumpy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut