Journal de bord #7 : robes et projets cocooning, joli livre homewear et tricots d’hiver

La saison froide s’installe et avec elle des envies de projets réconfortants, de matières douces et de teintes sombres. J’alterne donc projets tricot et couture dans une envie de cocooning. Ces derniers temps, ma garde-robe s’est également quelque peu adaptée à la grossesse en privilégiant des coupes amples et je couds encore beaucoup pour moi avant de très bientôt passer aux projets pour bébé.

Dans mes envies de cocooning du mois de décembre, on trouve donc des robes et des projets tout en maille, de jolis basiques tricot, la lecture du livre Homewear cocooning de Clémentine qui ne pouvait pas mieux tombé et mon coup de coeur pour le blog de Perrine, Auguste et Septembre. Bonne lecture !

Encours couture

Dans ma palette de saison, les couleurs froides s’assemblent et donnent lieu à des robes fluides aux dominantes bleu nuit et à des projets en maille confortables teintés de prune ou de vert sapin. Les coupes se font forcément plus amples pour accueillir mon ventre rond, tout en privilégiant des modèles que je pourrais reporter facilement par la suite.

Deux robes de saison babybump compatibles

Pour ma première robe, je suis partie du patron Emma de Clématisse pattern dont j’ai complètement modifié le bas en remplaçant la ceinture et la jupe midi par une jupe froncée tout simple. J’ai d’ailleurs écrit un article détaillé dans lequel je reprends toutes les modifications apportées au modèle. Ma seconde robe est l’incontournable Mira de Fibremood que j’ai quant à elle cousue sans aucune modification, l’ampleur du modèle étant suffisante pour loger mon ventre.

Enfin, j’aimerais coudre une troisième robe dans les prochaines semaines : le modèle Aubépine de Deer and Doe dans un crêpe de viscose uni Atelier Brunette. La forme de cette robe me plaît depuis longtemps avec ce petit détail de plis religieuses sur le haut du buste qui se prolonge sur les manches trois-quarts. Je pense qu’elle fera une robe idéale pour la fin de grossesse avec sa taille resserrée juste sous-poitrine et sa partie jupe largement évasée.

Jersey tout doux

Après la réalisation de mes deux robes, j’ai eu envie de projets en maille, que j’ai principalement réalisés à la surjeteuse. J’aime bien alterner les projets en chaîne et trame et en maille car ce sont pour moi deux approches différentes qui se complètent agréablement. Pour les tissus, je me suis tournée vers des mailles provenant de la mercerie danoise Meter Meter dont l’offre est vraiment riche et intéressante et qui est devenue ma référence en matière de mailles. Interlock, maille sweat-shirt, jersey coton classique ou côtelé, le tout dans des gammes de couleurs actuelles, il n’y a que l’embarras du choix sur leur site. J’avais donc fait le plein de mailles avec plusieurs projets en tête.

La réalisation du sweat zippé I am Rainbow de I am pattern a été l’un de mes derniers projets coups de coeur. Je rêvais d’un tel modèle depuis longtemps alors, quand la marque a sorti ce nouveau patron, je n’ai pas résisté longtemps et je l’ai cousu dans un superbe interlock coloris prune (le two-face coda interlock chez Meter Meter). J’ai véritablement adoré coudre ce sweat, je reviendrai donc rapidement vous en parler plus en détails dans un article.

Petit projet facile mais utile, j’ai ensuite cousu le débardeur maternité Givre de Deer and Doe dans un jersey de tencel blanc. Ce modèle est un vrai basique de grossesse que je porte comme un sous-vêtement, sous mes blouses ou mes pulls. Le jersey de tencel étant assez fin, il lui donne un aspect seconde peau très agréable à porter.

Les projets à venir

Il me reste une maille en modal côtelé vert sapin avec laquelle je compte réaliser un top Ludmilla version cache-coeur car je porte énormément les deux versions que j’avais cousues l’hiver dernier. Ce tissu étant très souple et extensible, je ne pense pas modifier le patron en largeur mais uniquement allonger un peu les pièces devant et dos pour bien couvrir mon ventre.

J’ai également craqué pour la dernière collection de tissus Atelier Brunette et choisi le motif floral Hilma sur fond blanc lumineux. Je destine ce beau twill de viscose à une blouse largement froncée, comme peut-être le modèle Harmony de Fibremood…

Encours tricot

Avec la saison plus froide, j’ai pleinement retrouvé ma motivation tricot et j’alterne les grands projets et les petits accessoires, tout en augmentant ma liste d’envies faite de gros pulls et de gilets doudous.

Châle et bandeau

Débuté au début du mois d’octobre, mon châle Kitiona de Malia Mae m’aura occupée un bon mois et je suis contente de l’avoir enfin terminé. J’avais ramené cet assortiment d’écheveaux et le modèle de châle de mon voyage à Amsterdam cet été où j’avais découvert la superbe boutique de laines Stephen & Penelope.

En commençant mon châle, j’avais eu un gros doute sur mon choix de couleurs et notamment sur l’association du rose et du vert. J’ai recommencé le début plusieurs fois en testant d’autres associations de couleurs avec les 4 écheveaux que j’avais mais, finalement, je me suis habituée au rapprochement de rose et de vert et j’ai avancé mon châle tranquillement. Le joli point qui habille tout le châle n’est pas difficile à réaliser mais je dois avouer que sur la fin, lorsque l’on a plus de 400 mailles sur les aiguilles, chaque rang devient très très long. La fin de l’ouvrage a donc été un peu fastidieux mais dès que je l’ai terminé et bloqué je l’ai très vite adopté.

Avant de me lancer dans un nouveau grand projet, j’avais besoin d’un petit tricot rapide et facile. Je me suis donc tournée vers le bandeau Frida d’Atelier Emilie, un modèle gratuit et facilement accessible. J’ai adoré puiser dans mon stock de restes de laines et associer Cocoon, le Merino-soie de The Woolly Skein en coloris Cappuccino, et Orphée, le mohair-soie de Lain’amourée, en coloris Les pieds dans le sable. Ce bandeau, tricoté en jersey double, est bien moelleux et il a été fini en quelques soirées. Depuis, je le porte tous les jours !

Mon premier cardigan de Petite Knit

Après plus d’un an de tricot, je viens de débuter mon premier projet de la célèbre designeuse danoise, Petite Knit, dont quelques projets me faisaient envie depuis longtemps. Et même si je ne me retrouve pas dans tous les modèles qu’elle propose, il faut bien reconnaître que ses tricots sont devenus de véritables basiques, comme son mythique No frills cardigan que je repousse depuis l’hiver dernier car sa longueur m’effraie un peu. J’ai donc commencé par un autre basique que je suis sûre de porter au quotidien : le cardigan Copenhague.

Petit gilet féminin plutôt ajusté (son aisance est comprise entre 6 et 11 cm), il possède des manches raglans et de petites poches intégrées dans les demis-devants qui font tout son charme. Le modèle de présentation me plaisait beaucoup, j’ai donc décidé de le tricoter dans la même qualité de laine et la même couleur que la créatrice. J’ai ainsi passé ma première commande chez Lili comme tout et je suis partie sur un assemblage de laine-alpaga et mohair-soie Isager Yarn et je suis ravie de la qualité de ces laines et de la douceur du mohair.

Lecture du mois : Homewear Cocooning

Côté lecture, je voulais vous parler de Homewear Cocooning, le très beau livre de Clémentine Brizard, alias Brizane sur Instagram et sur son blog, qu’elle m’a très gentiment offert il y a quelques semaines. Dans mon précédent article Journal de bord, je vous avais déjà parlé du blog de Clémentine que je suis depuis longtemps et dont j’aime beaucoup l’univers. Alors, quand elle m’a proposé de m’envoyer son livre et qu’elle m’a parlé de son thème, j’ai tout de suite été emballée.

Le livre de Clémentine est à l’image de sa créatrice, plein de douceur et de délicatesse. Homewear Cocooning propose onze modèles de vêtements à porter à la maison tout en étant suffisamment seyant pour être portés à l’extérieur selon les tissus que l’on choisira. Le livre se compose de blouses, gilets ou surchemises en ce qui concerne les hauts et de pantalons amples ou ajustés et d’une jupe en maille pour les bas, et même d’une combinaison façon kimono.

Je trouve les modèles vraiment travaillés avec des coupes que l’on a peu vues ailleurs, comme ce jogging ajusté à boutons, ce gilet à col châle ou encore cette jupe en maille. La moitié des projets sont réalisés en maille et l’autre moitié en tissus chaîne et trame, permettant d’associer des matières confortables à d’autres plus chics et de traîner à la maison tout en restant élégante. J’aime énormément les choix de tissus que Clémentine a fait pour ses projets et qui leur donne toute leur modernité, on a clairement envie de répliquer chaque modèle à l’identique. Comme pour les autres livres de la collection « Atelier couture » chez Mango, chaque modèle est détaillé dans un pas à pas photo assez clair et la fin du livre regroupe les points techniques abordés pour certains modèles.

Je n’ai pas encore eu le temps de réaliser un modèle de son livre mais nombreux sont ceux qui m’inspirent, notamment pour les prochains mois que je vais passer à la maison en post-partum. Je commence donc à imaginer les projets qui me seront les plus agréables à porter à la maison et la blouse Clusia, le gilet Rhoeo et le pantalon Senecio sont en haut de ma liste… Je vous en reparlerai donc avec plaisir dès que j’aurai cousu mes premiers modèles !

Blog coup de coeur : Auguste et Septembre

Le blog de Perrine, Auguste et Septembre, est à mon sens un incontournable dans la sphère couture tant ses articles sont de qualité et son regard si juste sur les choses. Son blog fait partie de ceux que je lis régulièrement et auxquels je me réfère quand j’ai besoin d’un avis complet sur un modèle. J’aime son regard juste, son intérêt pour les jolis détails mais aussi la pointe d’humour qui se glisse régulièrement dans ses articles et qui les rend si agréables à lire.

Des cousettes de Perrine, on retient son goût pour les chemises (et les robes chemises), les basiques bien faits et les coupes intemporelles dans de jolis tissus alternant de beaux unis et de petits motifs dans l’air du temps. Ce goût pour les basiques, qui lui a parfois été reproché, est tout ce que j’aime chez elle, car au lieu de chercher la nouvelle forme à la mode, elle se plaît à construire une garde-robe essentielle qu’elle portera vraiment. Et j’avoue que je me retrouve pleinement dans cette approche, où coudre du noir ou un modèle chouchou qu’on a déjà éprouvé, est toujours un vrai plaisir. Ses articles sont un condensé de tout cela : un avis toujours sincère sur les modèles et les tissus qu’elle coud, de bons conseils sur les petits points techniques et un plaisir à partager tous ses retours avec simplicité.

Depuis le début de l’été, Perrine partage également sur son compte Instagram des Capsules « Couture et culture » dans lesquelles elle nous raconte toutes sortes d’anecdotes autour du vêtement, des étoffes et des modes. Ces petits focus historiques, qu’elle explorait déjà dans certains articles sur son blog, font aussi la richesse de son compte et nous emmène sur d’autres chemins de la couture. En bref, j’aime l’univers simple mais riche de Perrine que je me plais toujours autant à lire, sur son blog ou sur son compte Instagram, et je vous invite donc à la (re)découvrir de toute urgence !

2 commentaires pour “Journal de bord #7 : robes et projets cocooning, joli livre homewear et tricots d’hiver

  1. Bravo pour ce nouveau Journal de bord que j’aime toujours autant lire. J’ai hâte de couvrir tes nouveaux projets! Belle continuation et au plaisir de te lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut