Journal de bord #2

Je commence le mois de février avec un nouvel article de journal de bord. Le premier volume publié en janvier a eu l’air de vous avoir plu, je poursuis donc avec le même format et la même envie de partager mes encours couture et tricot mais aussi mes découvertes lecture et tissus.

Ce mois-ci, il n’y aura pas de gros projet couture mais des envies de basiques en jersey et de petites culottes pour regarnir mes étagères de sous-vêtements et de bodys. Côté tricot, mon pull noir Matriochka avance tranquillement et viendra clore l’hiver avant de poursuivre sur des teintes printanières plus douces. Enfin, je vous parle du très beau livre sur la broderie Zakka et des kits de fournitures lingerie qui m’ont aidée à me lancer dans la couture de la lingerie il y a un an.

Les encours couture : jersey et lingerie

Avant de commencer à penser au printemps, je profite du mois de février pour réaliser des projets d’entre-deux et faire le plein de quelques pièces réconfortantes en jersey mais surtout de petites culottes !

Cela faisait quelques temps que j’avais envie de me lancer dans une grande session couture de culottes et compagnie afin de renouveler mes modèles du prêt-à-porter qui commençaient à avoir besoin d’être remplacés… J’avais donc envie de coudre toutes sortes de modèles, allant des classiques culottes en jersey de coton (ou de bambou ultra-doux) aux tangas et shortys en dentelle mais aussi de modèles en matière seconde peau que l’on sent à peine une fois portés.

Outre mes classiques culottes Plume chez Etoffe Malicieuse et tangas Yipa chez Fitiyoo lingerie que j’aime beaucoup, j’ai découvert il y a peu la marque « Je fais mes dessous » qui propose à la fois des patrons de lingerie et des kits de fournitures. La créatrice venait justement de sortir le patron Dolores, présenté comme un modèle basique de culotte avec 3 options de dos (couvrant, échancré ou string), 3 hauteurs de tailles et la possibilité d’agrémenter l’avant d’un morceau de dentelle. Je me suis donc procurée à la fois le patron PDF et l’un des kits proposés pour réaliser une pile de petites culottes basiques en microfibre ! Récemment j’ai également eu la chance de tester le nouveau patron d’un bas de lingerie : j’ai cousu plusieurs déclinaisons de ce modèle que j’aime beaucoup et dont je reviendrai vous parler dès qu’il sera sorti !

Dans les prochaines semaines, je compte également faire le plein de bodys car c’est devenu mon basique préféré de l’hiver : sous une robe ou avec un jean et un gros gilet, je l’envisage avant tout comme un sous-vêtement réconfortant. Ayant énormément porté ma première version du body Ivonic du livre de Marie Poisson, j’ai commandé plusieurs coupons de jersey de tencel chez Meter Meter pour me coudre à nouveau ce body à fines bretelles dont la coupe me convient parfaitement !

Enfin, j’ai très envie d’un sweat bordeaux à manches gigot que je pense improviser à partir d’un modèle de sweat que j’ai déjà et dont je modifierai simplement les manches. Ce mois-ci donc, un programme de couture 100% maille et lingerie, de nouveaux basiques adorés et des modèles déjà testés et largement approuvés ! Et je me rends compte que je prends de plus en plus plaisir à réinvestir mes patrons préférés au fil du temps.

Les encours tricot : un petit pull noir pour la fin de l’hiver

Débuté il y a presque trois semaines, mon petit pull noir de fin d’hiver avance tranquillement. J’ai choisi de tricoter le pull Matriochka d’Atelier Emilie qui me faisait envie depuis sa sortie il y a plus d’un an. Il s’agit d’un pull court, à porter avec un pantalon taille haute, qui s’habille d’une large bande de côtes sur le bas du corps et d’un motif de dentelle le long des manches. J’ai décidé de le tricoter avec deux fils – le Merino Superwash de Yarn by Simone et le mohair et soie de chez Knitting for Olive – et j’aime beaucoup le rendu très duveteux de ce mélange que je tricote pour la première fois. Ce modèle est assez simple à réaliser et j’ai hâte de le terminer pour pouvoir en profiter au maximum avant les beaux jours !

Tout en tricotant ce pull je réfléchis déjà à la suite, et mes envies se tournent vers des projets entre l’hiver et le printemps aux couleurs douces mais à l’allure réconfortante. Dans ma liste d’envies que je remplis un peu plus chaque jour, il y a un pull boxy aux teintes poudrées (Flora Jumper de Melody Hoffmann), un châle marbré de différentes couleurs ou de speckles (à peu près tous ceux d’Andrea Mowry), un gilet torsadé un peu doudou (Winters Beach Cardi d’Andrea Mowry)…

Lecture du mois : la broderie Zakka

La broderie fait partie de ces travaux d’aiguilles que j’aime faire le soir devant un film, au même titre que les dernières coutures à la main d’un projet ou que le tricot. J’alterne donc entre ces différentes activités assez régulièrement.

J’ai débuté la broderie il y a un an et demi grâce à un cours Artesane qui m’a permis d’apprendre les bases et de broder mes premiers modèles. Mais si j’aime beaucoup broder, je me contente généralement de le faire sur des carrés de tissus sans fonction précise, n’arrivant pas à trouver une application concrète qui colle à mon style vestimentaire. Il y a quelques temps, ma soeur m’a offert un livre sur la Broderie Zakka qui a été l’occasion de découvrir de nouveaux motifs à décliner sur des objets de la maison et qui m’a ainsi ouvert à de jolies applications concrètes de la broderie.

La Broderie Zakka est l’art d’embellir les objets du quotidien par la broderie de motifs floraux et végétaux à l’inspiration japonaise ou scandinave. Le livre présente ainsi une quarantaine de motifs de broderie monochrome ou bicolore associés à de petits projets de couture qui accompagnent chaque motif. Tablier enfant, porte-monnaie, pochette ou sachet parfumé, le livre offre à la fois les modèles de broderie à décalquer ainsi que les explications pour coudre les projets sans patrons, grâce à des gabarits dont les dimensions sont indiquées et la notice de montage fournie. L’idée de proposer de petits projets complets, de la broderie à la couture d’un objet simple rend l’application de la broderie plus concrète. Le livre comprend également quelques pages sur le matériel, les fournitures et les points de base pour aborder simplement la broderie. Les motifs présentés sont vraiment plein de délicatesse tout en restant relativement simples à réaliser.

J’ai donc brodé un premier motif sur du lin qui deviendra un sachet de lavande à accrocher dans ma penderie et je rêve ensuite de cette housse de cintre brodée pour suspendre joliment mes vêtements cousus main… Ce livre me donne très envie de broder quantités de projets pour la maison, de quoi remplir chaque pièce de quelques objets brodés tout en légèreté, et je vous le conseille vivement !

La lingerie : kits et fournitures

Quand je me suis lancée dans la couture de la lingerie il y a un an, je pense que j’appréhendais autant la couture des modèles en elle-même que le choix des matières et fournitures auxquelles je ne connaissais pas grand chose. Pour faciliter mes débuts en lingerie, je me suis donc rapidement tournée vers des kits et, encore aujourd’hui, j’aime me faciliter les choses en achetant un ensemble de fournitures où tout le matériel de base est prévu pour coudre quelques bas ou un ensemble haut + bas.

Les kits que j’ai découverts en premier lieu et que j’aime particulièrement sont ceux de Fitiyoo lingerie. J’aime leurs propositions de dentelles et de couleurs et leur univers plein de bonne humeur ! Leurs kits comprennent une bande de 2,5 mètres de dentelle élasthanne de 20 cm de large, une paire de bretelles de soutien-gorge (avec anneaux et régleurs), des protèges-armatures, deux types d’élastiques à picots (culotte et soutien-gorge), une agrafe à soutien-gorge, un coupon de doublure rigide et un morceau de jersey en coton pour un fond de culotte, le tout coordonné dans le même couleur. Avec un kit j’arrive généralement à coudre deux bas et un soutien-gorge quand les modèles ne sont pas trop gourmands en dentelle.

Récemment, j’ai également acheté un kit chez « Je fais mes dessous » qui proposait des ensembles pour coudre son nouveau modèle de culotte ou string Dolorès. J’ai opté pour l’ensemble de microfibres pour me coudre des dessous seconde peau avec cette matière toute douce et ultra stretch. Le kit est composé de 3 coupons de microfibre (noir, blanc et beige), les biais élastiques assortis et les coupons de jerseys coton pour les fonds de culotte. Je devrai donc pouvoir coudre au moins trois bas avec ce kit et je compte m’amuser un peu à varier les formes de Dolores.

Enfin, si vous préférez acheter vos fournitures au détail, je ne peux que vous conseiller le site de Mercerie Extra qui est une véritable caverne d’Ali baba, au risque parfois de s’y perdre un peu. J’ai récemment acheté sur leur site de jolies bandes de dentelles élasthanne et les élastiques à picots correspondants pour coudre quelques bas que j’espère pouvoir vous présenter bientôt…

2 commentaires pour “Journal de bord #2

  1. Merci pour cet article inspirant et tes jolies photos, tu me motives que je me fasse des nouvels bas et un peu de la broderie moi aussi. J´aime bien a decorer la linge bebe ou des sacs en cotton (pour aller au marché) avec la broderie. Moi aussi je fais mes finitions à la main devant la tele… 🙂

    1. Je te remercie pour ton message qui me fait très plaisir et me pousse à continuer de proposer des articles comme celui-ci pour partager plus largement les inspirations couture, tricot et broderie. Si tu aimes broder, je te recommande le livre sur la broderie Zakka, il donne plein d’idées de projets pour la maison et pour les enfants et les motifs sont délicats et vraiment jolis.

Répondre à Heike Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut